Matchs de la rentrée littéraire

 

 

http://www.lefigaro.fr/medias/2012/09/25/5412385a-072b-11e2-93de-de7631bcea03-200x300.jpg 

Bienvenue à Pagford, petite bourgade anglaise paisible et charmante : ses maisons cossues, son ancienne abbaye, sa place de marché pittoresque… et son lourd fardeau de secrets. Car derrière cette façade idyllique, Pagford est en proie aux tourmentes les plus violentes, et les conflits font rage sur tous les fronts, à la faveur de la mort soudaine de son plus éminent notable. Entre nantis et pauvres, enfants et parents, maris et femmes, ce sont des années de rancunes, de rancœurs, de haines et de mensonges, jusqu’alors soigneusement dissimulés, qui vont éclater au grand jour et, à l’occasion d’une élection municipale en apparence anodine, faire basculer Pagford dans la tragédie.

Attendue de tous, J.K. Rowling revient là où on ne l’attendait pas et signe, avec ce premier roman destiné à un public adulte, une fresque féroce et audacieuse, teintée d’humour noir et mettant en scène les grandes questions de notre temps.

 

 

 

 

 

 

 

L'honnêteté faisait peur aux gens ; elle les choquait. 

 

 

 

 

J'ai décidé de débuter cette lecture sans a priori vis à vis de l'auteur. Car après tout, Harry est bien loin, donc à quoi servait de faire la comparaison? De toute façon, aucune comparaison n'est possible : ni cape d'invisibilité, ni chapeau pointu, ni baguette magique dans "Une place à prendre".

 

L'ambiance est plus sombre, plus terre à terre. L'auteur nous livre l'histoire de la petite ville de Pagford telle qu'elle est : crue, mordante et poignante. C'est au travers de la découverte d'une petite quinzaine ou vingtaine de personnages que l'on explore les méandres de la société moderne.  Une société faite de faux-semblants, de mensonges, de secrets, de honte... Mais aussi d'amour et d'amitié. D'entraide

 

Après la mort de Barry Fairbrother, la ville est en émoi. Cet homme avait beaucoup oeuvré pour le bien de la ville, se battant pour les droits sociaux, en faveur des pauvres et des démunis. Un bon samaritain dont il faut poursuivre le travail. S'engage une lutte de pouvoir qui fait ressortir la vraie nature des gens : stratégie nébuleuse, cachotteries & mensonges sont au coeur de ce roman.

 

Kay, Mary, Colin, Fats, Andrew, Krystal, Nana Cath, Parminder, Gaia, Tessa (et j'en passe) sont chacun à leur manière attachant et repoussant. L'auteur nous livre sans détour leur personnalité propre, leur défauts et leurs espoirs déçus. Ils nous poussent à réfléchir à notre propre condition, à la place que l'on occupe dans notre groupe d'amis, notre ville, notre environnement. La place des autres est-elle à prendre? Que ferions-nous pour y accéder?

 

Avec sarcasme, ironie et humour parfois cru, l'auteur nous happe dans le quotidien de cette ville. On y vit, on s'y incruste, voyeur que nous sommes, avec le plus grand des plaisirs. Bref, une excellente lecture, bien loin de la candeur du petit sorcier, qui satisfera tout à chacun.  

 

 

 

 

379-1099-thickbox379-1099-thickbox379-1099-thickbox379-1099-thickboxdemi

 

 

 

 

http://desbullesetdesmots.files.wordpress.com/2012/11/rentrc3a9e-littc3a9rraire-v2-logo.jpg

Retour à l'accueil