Chroniqué pour Café Powell, le webzine culturel.

 

 

 

http://leseditionsdulitteraire.files.wordpress.com/2012/11/ruedesmartyrs.jpg

Il était une fois un drôle de piéton de Paris qui s échinait à ne parcourir que la rue des Martyrs, à pied, en voiture, dans un sens puis dans l'autre, comme si à force de répétitions la mémoire allait jaillir tel le génie de son vase lustré avec application. En fait de génie, c'est bien le piéton lui-même qui fait montre d'une grande érudition pour nous raconter l'Histoire de France à travers anecdotes littéraires et soubresauts politiques, de la Commune à Dreyfus, des cabarets coquins aux églises profanées. Se déroulant sur deux années, ce journal de bord qui est aussi le roman de tous les martyrs tombés au champ d'honneur, transporte le lecteur d'un continent l'autre, où l'on comprend que même en Chine, Pierre Brunel n aura de cesse de dialoguer avec ses fantômes pour mieux nous les faire connaître et nous rappeler que sans eux, nous ne serions certainement pas tels que nous sommes...

 

 

 

 

 

 

 

Dans une sorte de journal de bord, Pierre Brunel nous accompagne tout au long d’une aventure peu commune. A travers les âges et les époques, il nous expose les dessous d’un petit quartier parisien. On découvre alors avec intérêt les aléas d’un promeneur solitaire, féru d’Histoire et de Littérature. Les plus grands auteurs, les plus grands hommes de l’Histoire se disputent le devant de la scène, sur fond de simple promenade de santé. A la limite de l’obsession, Rue des martyrs explore savamment les recoins d’une rue, de son quartier.

 

Tantôt érudit, tantôt sensible, Pierre Brunel propose ici un dialogue avec le passé et ceux qui l’ont bâti : les martyrs tombés sur le champ de bataille, les miséreux, les malheureux oubliés et autres infortunés de l’Histoire française. Voyage d’une vie, péripétie d’une nation, ce roman s’étale sur deux ans de la vie de l’auteur, tel un journal intime, tenu tant bien que mal, comme une bouteille jetée à la mer, un radeau auquel s’accroche le souvenir.. pour ne jamais oublier. Au gré des allées et venus, des va et vient, on découvre les héros qui ont forgés le passé, notre passé, ceux grâce à qui Paris est ce qu’elle est aujourd’hui. La ville lumière dans toute sa splendeur, décortiquée, détaillée, analysée par l’œil expert et original de Pierre Brunel.

 

Charentais d’origine, l’auteur découvre la capitale à la fin des années 50. Professeur à la Sorbonne, féru de littérature, il tombe sous le charme du quartier du mont des Martyrs (Montmartre) et l’idée lui vient d’en faire le récit appronfondi dans un ouvrage intimiste et teinté de rêverie. Parfois répétitif, mais toujours bien écrit, Rue des Martyrs est sans conteste un ouvrage peu banal et intéressant, alliant Histoire et Littérature dans un tourbillon de souvenirs fantomatiques. Une érudition à mettre entre les mains de tous les passionnés et des autres, qui le deviendront…

 

 

 

379-1099-thickbox379-1099-thickbox379-1099-thickbox732-2404-thickbox732-2404-thickbox

 

Retour à l'accueil