Merci Mélo pour ce livre voyageur ! 

 

http://media.paperblog.fr/i/442/4428447/chaperon-rouge-sarah-blakley-cartwright-david-L-SF2HSI.jpeg

 

Le village de Daggerhorn semble sommeiller au creux de la vallée. Depuis des générations, le Loup qui menace sa tranquillité est tenu à l’écart grâce à un sacrifice mensuel. Mais aujourd’hui, plus personne n’est à l’abri. Et la peur rôde…

Depuis la mort de sa sœur, la plus douce des jeunes filles, Valérie est inconsolable. Henry, le superbe fils du forgeron, tente de gagner ses faveurs, mais le cœur indompté de la belle bat pour un autre garçon : Peter, le bûcheron exclu du groupe, qui lui offre des escapades palpitantes loin du cocon familial.

Un beau jour, un chasseur de loups de passage dans la région fait une terrible révélation qui provoque la stupeur des villageois : la Bête qui les terrorise depuis des années vit parmi eux. Tout le monde devient suspect. Bientôt, on comprend que seule Valérie peut entendre la voix du Loup. Et celui-ci exige qu’elle le rejoigne avant que le sang coule… et que tous ceux qu’elle aime disparaissent.

 

Tout d’abord surprise par le fait que ce livre ait été écrit APRES la sortie du film et non l’inverse comme à l’accoutumée, j’ai été prise de curiosité par ce roman... Réussite ou échec ? Je reste mitigée.

La couverture est simplement superbe. Sa texture originale. Les pages la composant sont très travaillées et soignées. Un très bon point pour moi car j’attache une très grande importance à la présentation d’un livre, quel qu’il soit.

Les personnages sont intenses et hauts en couleurs. L’auteur va dans la profondeur avec eux et ne fais pas que les survoler comme c’est hélas le cas pour certains romans.

J’ai retrouvé avec plaisir l’univers sombre du film (que j’avais adoré !). Le suspense, le sang, tout est là, au bon moment, au bon endroit...

Alors qu’est-ce qui ne va pas avec ce livre me direz-vous ? Et bien je ne saurais le dire... En fait, je n’ai pas réussi à apprécier ce livre à sa juste valeur je pense... Peut-être parce que le fait d’avoir vu le film avant m’a ôtée le suspense de la fin, le plaisir de la découverte... Peut-être les images du film prévalaient-elles sur les images du livre, me privant ainsi de ma propre imagination, ma propre adaptation des décors...

Voilà donc un livre qui me laisse sans voix (rien qu’à voir ma toute petite chronique qui part un peu dans tous les sens... et finalement ne vous révèle pas grand-chose sur ma lecture)...

Je remercie tout de même grandement Mélo, car depuis le temps que je voulais le lire celui-là, j’ai adoré le tenir entre mes mains. D’autant plus que les livres voyageurs forment une belle expérience, un beau voyage auquel je suis friande d’y participer... N’hésitez pas à aller sur son site vous inscrire pour divers livres voyageurs !

 

379-1099-thickbox.jpg379-1099-thickbox.jpg379-1099-thickbox.jpg732-2404-thickbox.jpg732-2404-thickbox.jpg

Retour à l'accueil