Un grand merci à L&P Conseils et les Editions l’Archipel

 

http://3.bp.blogspot.com/-Ju6JXyiZSfs/Txg5ToTrhmI/AAAAAAAAAyg/teYl2OrZQSA/s1600/la_vallee_des_disparus_bente_porr_archipel_fevrier_2012.jpg

 

Un village isolé en Provence, une panne de voiture, et la vie d'une jeune fille et de ses deux compagnons de voyage bascule... Enigmes, légendes et mystérieuses disparitions dans le Sud de la France du début du XXe siècle.

Quand trois amis tombent en panne sur une petite route provençale, ils se retrouvent coincés dans le village de Moriac. Hans, fils trop gâté d'un riche industriel, est fou de rage. Il se montre cruellement agressif envers Fee, sa fiancée, et Curt, son ami d'enfance.

Ce dernier a fait une inquiétante découverte : au pied du village se trouve une étrange vallée où, dit-on, ceux qui s'y sont aventurés n'en sont jamais revenus. Or, un touriste parti sur les lieux a disparu...

Quel terrible secret cache cet endroit sinistre ? Tandis que la tension monte entre les trois jeunes gens, Curtdécide de résoudre l'énigme de la vallée maudite...

 

___________________________

 

Cet assez court roman m’a beaucoup plu. Dès le début j’ai bien accroché avec les personnages notamment le narrateur, Curt. Il développe au fil du roman une palette de sentiments variés qui l’amène petit à petit au dénouement, l’apothéose ! Il est naïf certes, mais peu à peu il prend de l’assurance, s’affirme en tant qu’adulte.

 

Par ailleurs, ce qui est important dans l’histoire c’est la relation entre les personnages, l’évolution de ces relations ambiguës qui se précisent au fil des pages. C’est ainsi qu’on découvre petit à petit ce qui lie Curt à Germer, puis Germer à Fee et Fee à Curt. Bref, un beau petit trio que l’on aime à suivre au fil des chapitres.

 

L’ambiance mystérieuse, pesante, est franchement fascinante. Je voyais défiler sous mes yeux les paysages méditerranéens, les monts et vallées, les villages isolés... Bref, la plume de l’auteur nous plonge instantanément dans la France des années 30, au fin fond de la campagne, pour ne plus nous lâcher jusqu’à la toute dernière ligne. J’ai également beaucoup apprécié le petit côté fantastique, la légende qui constitue le fil rouge de l’histoire.

 

Le seul petit bémol que je note, c’est la fin. Certes elle est étonnante, et très réussie, je n’en attendais pas moins. Cependant, j’en aurai peut-être attendu un peu plus : plus d’explications, de précisions sur les évènements de la vallée, etc. Bref, le roman est presque trop court !

 

 

379-1099-thickbox379-1099-thickbox379-1099-thickbox379-1099-thickboxdemi


Retour à l'accueil