"Outlander, tome 1 : Le chardon et le tartan" de Diana Gabaldon

Claire tente de reconstruire une vie saine avec Frank, son époux, après les affres de la seconde guerre mondiale. En voyage de noces en Ecosse, elle se trouve piégée dans un mystérieux cercle de pierres : une porte du temps s'ouvre et l'envoie directement en 1743. Perdue au milieu d'écossais peu sympathiques, Claire ne comprend pas son sort. Le temps passant, elle s'adapte peu à peu aux moeurs de l'époque et rencontre même l'amour, en la personne de Jamie. Mais tiraillée entre les deux hommes de sa vie, Claire ne sait plus où donner de la tête. A ses tracas amoureux, s'ajoutent un nombre incalculable d'ennuis politiques et autres vengeances familales.

Sincèrement, je ne pensais pas adhérer à ce point aux aventures étonnantes de Claire et Jamie. Pourtant, dès les premiers chapitres, la plume élégante de Diana Gabaldon m'a touchée, émue et passionnée. Je suis rapidement tombée sous le charme des personnages, des paysages et des intrigues. Pourtant assez long (900 pages tout de même), j'ai dévoré Outlander en quelques jours, subjugée. Il est rare qu'un livre me prenne tant aux tripes. Oh bien sûr, je suis souvent enthousiasmée par un roman, mais à ce point, c'est très rare. Alors pourquoi Le chardon et le tartan m'a tant bouleversée ?

Tout d'abord, le style de l'auteure. Diana Gabaldon écrit comme j'aimerais écrire. Elle sait faire languir ses lecteurs, les passionner avec des combats fabuleux, les fasciner avec des descriptions somptueuses et les assoiffer avec des romances à couper le souffle. Bref, l'ambiance créée par Diana Gabaldon est épique, historique, magique, romantique. Sans lourdeur, le lecteur plonge la tête la première dans une Ecosse vieille de deux cents ans, une Ecosse sauvage, une Ecosse mystérieuse. Le lecteur en apprend autant sur l'Ecosse du 18è siècle que dans un livre d'histoire. 

Ensuite, les personnages. Claire est une femme forte, une femme cultivée et surtout, une femme passionnée. Elle croit en ses idéaux, elle va jusqu'au bout, peu importe le prix, au risque parfois de se mettre en danger, elle et ceux qu'elle aime. Au fil des pages, ce personnage central prend de plus en plus de place dans le coeur des lecteurs. Elle se découvre, évolue à notre rythme. Et vice versa. Face à elle, Jamie. Fort, cultivé et passionné, au même titre que Claire, il défend ardemment les valeurs familliales, se battant corps et âme pour défendre ses principes. Ensemble, malgré leur éducation diamétralement opposée, Claire et Jamie forme un couple évident. Ils affrontent ensemble les dures lois de la vie en 1743, faisant face à des horreurs sans nom (guerre, vengeance, mort, torture). 

Pour conclure, il faut noter une adaptation des romans en série TV, diffusée en 2014. Etant donnée que l'adaptation est quasi parfaite (suivi de la trame de l'histoire et reprise de certains dialogues), cela peut paraitre un peu redondant de regarder la série tout de suite après avoir lu le roman. Du coup, je vais attendre un peu. Attendre un peu aussi avant la lecture du tome 2, histoire de ne pas faire une overdose d'Ecosse, et surtout, une overdose de pages (950 pages le second tome, rien que ça). 

Retour à l'accueil