"Intuitions" de Rachel Ward"Intuitions" de Rachel Ward

15122010.

Rachel Ward

 

Une jeune fille de 15 ans vit depuis toujours avec un terrible don : elle voit le jour de leur mort dans les yeux des personnes qu’elle croise. Effrayée et perturbée par ce pouvoir, elle se referme sur elle-même et fuit le monde. Orpheline, elle erre de famille en famille, d’école en école. Un jour, elle rencontre Spider, un jeune homme dégingandé avec qui elle se lit d’une amitié solide. Hélas, un accident survient en plein cœur de Londres et les deux amis sont suspectés d’être les complices de cette catastrophe. Ils s’enfuient main dans la main, contre le froid, contre le monde, contre la logique.

 

Un pitch prometteur, un début intéressant, mais qui s’essouffle hélas très vite. L’intrigue perd de son intérêt vers le premier tiers du roman en se transformant en banale idylle adolescente. Les scènes où cet amour évolue sont parfois niaises et peu crédibles. Pourtant, j’étais intriguée par cet amour naissant aux premières pages, dommage que cela n’ait pas duré.

En fait, le problème majeur de ce roman (qui affecte immanquablement la mise en scène de l’action) est l’écriture disons trop légère, trop sage, trop « enfant ». Je n’ai pas vraiment réussi à m’y sentir bien : trop de facilité de langage, trop de familiarité. Je dirais donc que ce roman est parfait pour les aficionados du genre. Mais la YA ne me satisfait plus autant qu’avant, hélas.

Evidemment, ce roman n’est pas mauvais ! N'allez pas me faire dire ce que je n'ai pas dit... Il a de bons côtés : le personnage de Spider est très intéressant, dans sa quête d’indépendance, sa fraîcheur et sa vision du monde. Il est lui-même et ne s’en cache pas. Un grand gaillard bien sympa en somme. De son côté, Jem est attachante malgré son côté au-secours-le-ciel-va-nous-tomber-sur-la-tête. Les autres personnages ne sont que très peu développés (certains d’ailleurs aurait peut-être mérité de l’être…). Les chapitres sont également courts et s’enchaînent facilement malgré quelques longueurs. Du suspense vient remettre un peu de punch à tout ce fourbi à quelques moments clés du roman. Et il faut noter tout de même un regain de mon intérêt à la fin du roman, avec un dénouement étonnant et un épilogue intriguant.

En bref, une lecture mi-figue mi-raisin qui ne m’a pas vraiment satisfaite. J’avais très envie de le lire mais j’ai été un peu déçue (peut-être en attendais-je trop ?). Je pense néanmoins que ce roman est un bon specimen de YA qui mérite d’être lu et apprécié par les vrais amateurs du genre (que je ne suis pas, ou disons plus depuis quelques temps, depuis que j’ai découvert d’autres horizons et que les histoires simples d’ado ne font pas le poids face aux intrigues fascinantes de Tatiana de Rosnay ou Sofi Oksanen).

Les goûts et les couleurs…

 

379-1099-thickbox379-1099-thickboxdemi732-2404-thickbox732-2404-thickbox

Retour à l'accueil